Planter des primevères, fleurs d’automne

Planter des primevères, fleurs d’automne

Les primevères annoncent le renouveau printanier au jardin MAIS elles fleurissent aussi en automne et en hiver. Voici quelques conseils pour planter et cultiver ces vivaces herbacées. 

La primevère sauvage

Celle que l’on connait tous est la primevère sauvage appelée coucou, ou encore Primevère officinale.

Dans les régions à sol calcaire, il n’est pas rare de voir cette primevère jaune au bord des routes ou dans les prairies dès le mois d’avril.

Primevère sauvage

La primevère vivace

Cette plante est  souvent cultivée en annuelle dans nos régions car leur résistance au gel n’est pas la même pour toutes les espèces (plus de 400 !). Pourtant, la primevère est une vivace. Par exemple, la variété Veristar Jaune conserve son comportement de vivace. Elle refleurira chaque année au printemps car cette primevère élevée c’est-à-dire à tige haute (primula elatior) résiste à -12°.

La floraison des primevères

Si la primevère a tant de succès c’est parce qu’elle offre des floraisons automnale, hivernale ou printanière, selon la variété et le climat de la région dans laquelle on la cultive. En effet, elle entame sa floraison dès la fin de l’hiver, février ou mars mais il existe aussi des variétés comme Everlast qui sont en fleur dès l’automne.

Acaule ou élevée ?

primevere-acaule
primevere-elevee

 

Vous les reconnaitrez facilement. Chez la primevère Eliator c’est-à-dire élevée, les fleurs sont regroupées en haut d’une tige de 20 à 30 cm. Alors que chez la primevère Acaulis, la rosette de fleur apparait immédiatement au dessus du feuillage à peindre à 15 cm de haut.

Dans sa version élevée, elle est davantage destinée aux massifs. Elle est ainsi largement employée dans les jardins et parcs municipaux. Cette primevère aux coloris vifs laisse admirer ses fleurs tubulaires en groupe au sommet d’une tige de 20 à 30 centimètres de hauteur. Sa position élevée, lui donne une très grande résistance aux conditions climatiques, au froid particulièrement.

Et donc, si vous avez bien retenu ce qu’on a dit plus haut :-), la variété Veristar Jaune proposée dans notre jardinerie en ligne est une Eliator (élevée), donc résiste mieux au gel et conserve son comportement de vivace. La boucle est bouclée.

Dans sa version basse, Acaulis se caractérise par sa très grande précocité. Elle fleurit en effet parfois dès l’automne (comme Everlast), et ses fleurs apparaissent juste au-dessus du feuillage. Disponible dans un large éventail de couleurs (elle bénéficie régulièrement de nouvelles obtentions), cette primevère souvent appelée « des jardins », est en fait magnifique en jardinière et pot !

Bien cultiver les primevères

Le sol

Si vous plantez à l’avant d’un massif, sur une bordure, veillez à ce la terre soit riche et reste fraîche, sans être trop humide. Avant la plantation, apportez une pelle de compost mûr. Vous pouvez aussi éventuellement mélanger à cette terre un peu de gravier ou de sable pour en améliorer le drainage. Les primevères redoutent en effet les terres franchement humides et lourdes, lesquelles provoquent l’apparition de « la pourriture du cœur », une maladie causée par un champignon. Les plantes contaminées pourrissent alors par le centre. 

Si vous plantez en pot, utilisez votre terreau universel non enrichi et posez des noyaux de cerises, des tessons de poterie ou des billes d’argiles dans le fond pour le drainage

La plantation de jeunes plants est à la fois

Plantez les primevères à l’automne, à raison de 6/8 plants/m2 en prenant soin de ne pas enterrer le collet. Installez les jeunes sujets de préférence à mi-ombre ou en plein soleil. Les variétés placées en plein soleil auront une floraison plus courte que celles placées à mi-ombre. A l’ombre, elles fleuriront plus tard mais plus longtemps.

Composez un ensemble harmonieux et diversifié en mélangeant les variétés de primevère des jardins (Primula acaulis) pour une floraison de février à avril, à la primevère élevée (Primula elatior) et ses hybrides, pour une floraison entre mars et mai en fonction de votre région. Pour régions à hiver rigoureux, il faut privilégier les variétés hautes (elatior) plus résistantes au froid

L’entretien

Arrosez régulièrement vos plants cultivés en pot ou balconnière pour conserver le substrat humide SANS que l’eau ne stagne.
En plein terre au jardin, ils sont moins sujets au manque d’eau.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Guide Ultime Pour Un Jardin Fleuri en Plein Ete

Laisser un commentaire

Fermer le menu